Petite réflexion sur le végeta*isme

Récemment j’ai décidé d’arrêter de manger de la viande. Autant dire que cette nouvelle à fait l’effet d’une bombe dans mon entourage, mais pas que. J’ai souvent entendu dire que les végéta*ien (comprendre soit les végétariens soit les végétaliens) étaient d’une intolérance monstre. Pourtant, les quelques végéta*iens rencontrés par ci par là ne m’ont jamais fixé d’un regard accusateur et ont toujours eu la patience de m’expliquer leur point de vue.
Aujourd’hui, après être passée du côté obscur de la nature humaine (joke) je me rend compte que le plus intolérant n’est pas forcément celui qu’on croit. En effet, depuis mon végétarisme assumé, on me demande souvent avec une pointe de défis/dédain/provocation (rayer la mention inutile) pourquoi je ne mange plus de viande. Comme si c’était une obligation pour moi de fournir une explication valable à mon interlocuteur pour qu’il me considère comme un cas désespéré du végétarisme et qu’il me fiche enfin la paix.
Parce que oui, on se demande souvent ce qui a amené certaine personne à arrêter de consommer de la viande, mais est-ce qu’en tant que végétarien on se permet de demander à la personne qui mange en face de nous ce qui la pousse a engloutir son steak haché ? Au final, la réponse à cette question ne casse pas trois pattes à un canard (pauvre canard qui n’a rien demandé d’ailleurs) puisque on a souvent droit au même refrain qui est : « parce qu’on fait comme ça depuis la nuit des temps ». Ah bon. Je croyais que la première source d’alimentation avait été l’agriculture moi, et même en admettant que les hommes mangent de la viande depuis toujours, il me semble qu’ils chassaient par nécessité, et non par plaisir. En fait, ça vient rarement à l’esprit des gens de répondre tout simplement qu’ils aiment manger de la viande. Auraient ils une once de culpabilité ? Parce qu’au final arrêter de manger de la viande, c’est faire un arrêt sur image de sa vie, son alimentation et tout simplement se poser des questions : pourquoi est-ce que je mange de la viande ? Est-ce nécessaire ? N’y a t’il pas un autre moyen pour me nourrir ? Comment sont élevés les animaux qui se retrouvent dans mon assiette ? Est-ce que j’ai envie de perpétrer ce système et toutes ces souffrances ?
Au final, arrêter de manger de la viande c’est aussi remettre en question tout son mode de vie, et son mode de consommation… Réfléchir à un mode de consommation éthique, en accord avec nos convictions, que ce soit pour le maquillage (à la recherche du Cruelty Free) ou bien les vêtements (arrêter d’acheter du cuir).

Bref, arrêter de manger de la viande, c’est tout simplement savoir se remettre en question, mettre a profit notre capacité à réfléchir, à sortir des sentiers battus, contribuer activement à la création d’un monde meilleur pour les générations futures.

Bien à vous, Pony Pocket.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s